France-Soir : Cancer du col de l'utérus : Gare au Gardasil

Publié le par Claire

sipa_00537757_000009-copie-2.jpg

Cancer du col de l'utérus : Gare au Gardasil

Médicaments à risque*

  

Le Gardasil est commercialisé en France par le laboratoire Sanofi Pasteur MSD depuis novembre 2006 SIPA

Qu'est-ce que le Gardasil ? Un médicament prescrit pour prévenir le cancer du col de l'utérus et qui, finalement, fait vivre un enfer au quotidien à deux sœurs qui ont été vaccinées. En effet, Laura Agnès et Laëtitia Celli, 16 et 20 ans, raconte les effets secondaires qu'elles doivent subir, sur le site lemonde.fr. Depuis leur vaccination, les deux adolescentes ont vu leur santé se détériorer gravement et leur vie changer en profondeur. Paralysie de trois mois de la jambe gauche, trois hospitalisations et une polyradiculonévrite chronique diagnostiquée pour Laura.  Fièvres, nausées et vertiges quotidiens pour Laëtitia Celli. Vendredi 8 juillet, les deux jeunes filles ont envoyé une demande d'indemnisation à la commission régionale de conciliation et d'indemnisation des accidents médicaux (CRCI) de Lyon, dont elle dépendent, annonce l'article. Me Charles Jospeh-Oudin, l'avocat des deux plaignantes, explique que d'autres demandes d'indemnisation « suivront ».

Cliquez ici !

Un courrier au ministre

Un collectif de médecins se dit préoccupé par les campagnes de vaccination « contre le cancer du col de l'utérus » et a adressé une courrier au ministre de la Santé Xavier Bertrand. Et de commenter : « Le cancer du col est-il vraiment un problème de santé publique en France au sens où l'entendent les épidémiologistes ? La question mérite d'être posée, car en réalité, on assiste depuis 1980 à une baisse régulière du nombre de nouveaux cas et de la mortalité liée à cette affection ». Pour eux, « la seule et unique mesure de prévention associée à cette baisse régulière est le dépistage régulier par un frottis cervico-utérin ». Ils poursuivent : « Le millier de femmes qui meurent chaque année en France de ce cancer sont essentiellement des femmes qui n'ont pas été suivies régulièrement par frottis. » Ils précisent que le nombre de cas n'a pas augmenté et qu'il n'y a donc pas d'épidémie.

Pour le collectif, non seulement l'efficacité du vaccin Gardasil est loin d'être démontrée, mais il suggère aussi de reconsidérer l'autorisation de mise sur le marché au niveau européen et de suspendre le remboursement en attendant de disposer de preuves solides de cette efficacité. 

Depuis sa mise en vente en novembre 2006, le Gardasil, commercialisé en France par le laboratoire Sanofi Pasteur MSD, fait l'objet de nombreuses polémiques dans le secteur médical où l'on s'interroge sur les effets secondaires méconnus du vaccin.


Publié dans Scandale sanitaire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article