Pour une médecine écologique

Publié le par Claire

3021193432_8678107c11.jpg 

par Christian Portal

Voir en ligne : Complot mondial contre la santé

Claire Severac est née en France, d’une mère basque et d’un père occitan.

Elle a une première vie comme auteure de chanson, d’abord en France avec Charles Dumont, puis alternativement, aux États-Unis et en France, avec des artistes comme Gloria Gaynor, Stevie Wonder, Donna Summer, Alain Barrière, Laam ou Julie Zenatti.

Lasse de la chanson, elle décide d’écrire avec les éditions du Rocher sur des sujets éclectiques et, en particulier, chez Alphée, ce remarquable livre, Complot mondial contre la santé.

Complot Mondial contre la Santé

PRIS LA MAIN DANS LE SAC ET LA MAIN DANS LA MAIN

La campagne de communication sur la grippe H1N1 au printemps 2009, incite Claire Séverac à enquêter sur la santé publique.

Des interviews réalisées auprès des acteurs impliqués aux nombreux ouvrages et articles scientifiques compulsés, elle met à jour la maille du nouvel ordre mondial, en nous exposant l’existence de groupes de pression et de pouvoir, en mesure de faire appliquer leurs décisions par les institutions qu’ils contrôlent.

Chimie, biotechnologie, agro-alimentaire et médico-pharmaceutique, autant de cartels mondiaux dont elle dresse les portraits et pratiques, pour nous faire prendre conscience de l’existence d’un complot mondial contre la santé.

Course au profit ou génocide voulu pour réguler la population mondiale, une élite issue de ces consortiums, s’accorde dans notre dos pour prendre des mesures néfastes au genre humain.

Pour verrouiller le système, ils ont mis en place des instances internationales qui imposent leurs lois à l’échelle mondiale et leur confèrent le droit et la légitimité. Ces transnationales, par leur pouvoir financier, forment un gouvernement apatride et mondial, bien plus puissant que celui des États, et font de nos gouvernants leurs obligés dont ils actionnent les ficelles pour servir leurs intérêts.

Ils ont détruit l’ordre de la Nature, qui pourvoyait à la plupart de nos besoins, pour instaurer à la place un monde où tout leur appartiendrait, confisquant notre patrimoine que sont la terre, l’eau, les animaux, les plantes, pour s’assurer un monopole à leur seul profit.

A l’instar de Georges Bernanos, « Je pense depuis longtemps que si un jour les méthodes de destruction de plus en plus efficaces finissent par rayer notre espèce de la planète, ce ne sera pas la cruauté qui sera la cause de notre extinction, et moins encore, bien entendu, l’indignation qu’éveille la cruauté, ni même les représailles et la vengeance qu’elle s’attire, mais la docilité, l’absence de responsabilité de l’homme moderne, son acceptation vile et servile du moindre décret public. Les horreurs auxquelles nous avons assisté, les horreurs encore plus abominables auxquelles nous allons maintenant assister, ne signalent pas que les rebelles, les insubordonnés, les réfractaires sont de plus en plus nombreux dans le monde, mais plutôt qu’il y a de plus en plus d’hommes obéissants et dociles. »

Le changement ne peut venir que de nous, de notre capacité à prendre du recul et à se poser les bonnes questions, de notre intérêt pour la vérité et de notre amour pour nos enfants, si ce n’est pour l’Humanité et la Nature, notre mère à tous.

Contact presse : Agence Wacan    01 70 085 290   01 70 085 290

Boutons pour partager l'information

Publié dans Ecologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article